À propos
Vous êtes ici:   Accueil  /  Chronologie  /  Un rassemblement populaire agrémenté d’une exécution publique – 9 avril
  • Julien Lavoie ( Fermaille Tremblay ) tient un discours au parc Émilie-Gamelin.
  • Sébastien Ricard ( Loco locass ) tient un discours au parc Émilie-Gamelin.
  • Le Rabbit Crew s'amène aur la Place des Festivals.
  • À la Place des Festivals, le Rabbit Crew annonce son plan.
  • Xavier, l'otage du Rabbit Crew, se met en marche vers le parc Émilie Gamelin, où aura lieu son exécution.
  • Le Rabbit Crew consulte sa boussole de carton afin de décider quelle direction prendra sa manifestation.
  • Les joyeux lapins du Rabbit Crew déposent des oeufs colorés un peu partout pour semer le bonheur.
  • Les manifestations du Rabbit Crew, toujours hautes en couleurs, sont parfois égayées de longues banderoles rouges valsant dans les airs.
  • Le Rabbit Crew s'amène au parc Émilie-Gamelin où aura lieu l'exécution de Xavier.
  • Xavier, l'otage du Rabbit Crew, est interviewé avant son exécution où le public lui lancera des dizaines d'oeufs.

Un rassemblement populaire agrémenté d’une exécution publique – 9 avril

Lundi 9 avril 2012, Montréal.

De midi à 22 h se déploie au parc Émilie-Gamelin un vaste rassemblement visant à élargir la lutte et catalyser l’envol d’un Printemps québécois auquel participeraient pleinement toutes les catégories sociales et toutes les régions du Québec.

Sous une pluie glaciale qui en aura peut-être découragé plusieurs, ce marathon du militantisme conjugue éducation populaire, création artistique et politisation. Sur la scène se succèdent discours et performances musicales. Armées de poussettes d’enfants et de parapluies, de nombreuses familles assistent à l’événement.

Le 5 avril précédent, les « lapins » du Rabbit Crew* ont diffusé une vidéo dans laquelle ils affirment détenir un otage; ils menacent de l’exécuter si la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, n’annule pas le projet de hausse des frais de scolarité. Le ton est clairement celui de la dérision, et les lapins kidnappeurs font preuve d’un amateurisme hilarant. Le petit film de ces tontons flingueurs de la luzerne se répand comme une traînée de poudre sur le Web. Reniflant l’odeur âcre de la poudre, mais peut-être pas le doux parfum de l’ironie, la Sûreté du Québec (SQ) procède à des « vérifications » sur l’origine de cette demande de rançon nouveau style…

Le 9 avril 2012, n’ayant pas obtenu de réponse de la Ministre, les Lapins se réunissent à la place des Festivals. Ils escortent leur « otage » en cortège jusqu’au parc Émilie-Gamelin, où ils interrompent un discours pour accomplir leur sinistre besogne en distribuant des œufs dans la foule. Décidément, ces hurluberlus de garenne ne doutent de rien! Les spectateurs improvisés bourreaux mitraillent d’œufs l’infortuné Xavier, dont la postérité ne retiendra que le prénom. On se rappellera aussi, avec une certaine émotion, qu’il est probablement le premier otage de l’Histoire à avoir survécu, souriant, à sa propre exécution…

* Les « Lapins contre la hausse (et contre Pâques) » : Avec Anarchopanda et Banane Rebelle, les membres du Rabbit Crew comptent parmi les mascottes spontanées les plus appréciées du mouvement étudiant. Portant des masques de lapins, ils déploient des actions politico-sarcastiques délirantes telles que : fausses vidéos d’enlèvement avec demandes absurdes de rançons, jeux de cache-cache et danses sautillantes devant les forces de l’ordre, etc.

Chronologie  /  Tags: