À propos
Vous êtes ici:   Accueil  /  Chronologie  /  Grabuge à l’UdM – 12 avril
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.
  • Les policiers de l'escouade anti-émeute du SPVM poursuivent les manifestants dans les rues.

Grabuge à l’UdM – 12 avril

Jeudi 12 avril 2012, Montréal.

Sur 40 000 étudiants inscrits à temps plein à l’Université de Montréal (UdM)*, plus de 17 000 ont reconduit les mandats de grève de leurs associations respectives. Néanmoins, la direction de l’établissement a obtenu de la Cour supérieure du Québec une injonction judiciaire interdisant toute « perturbation », notamment le blocage des accès aux salles de cours et les piquets de grève.

Comme à Valleyfield le matin même, l’injonction met le feu aux poudres. Les étudiants grévistes convergent vers l’université pour exprimer leur exaspération face à l’immobilisme du gouvernement, mais surtout pour dénoncer la judiciarisation du conflit et réclamer l’instauration d’un véritable dialogue.

Les manifestants se massent dans le pavillon Roger-Gaudry, le bâtiment emblématique de l’UdM : « C’est pas une injonction qui va nous faire plier! Grève générale illimitée! » La police afflue sur les lieux, ceinture le quartier.

Des manifestants tentent de défoncer la porte du bureau du recteur aux cris de « Guy Breton, démission! » Les sièges d’un amphithéâtre sont maculés de peinture.

Les étudiants sortent ensuite du pavillon et défilent sous haute tension dans les rues avoisinantes. Les policiers paraissent nerveux, font circuler les photographes. Tout le monde semble prêt à en découdre. Il n’y aura toutefois pas de véritable affrontement

* L’Université de Montréal (UdM) est l’un des quatre établissements universitaires de la métropole montréalaise avec l’UQÀM (également francophone) ainsi que McGill et Concordia (toutes deux anglophones)